Plan local d’intégration

PLAN LOCAL D’INTÉGRATION (PLI) LIÉGEOIS

La Région Wallonne, dans le décret du 30 avril 2009 modifiant le décret du 4 Juillet 1996 relatif à l’ intégration des personnes étrangères ou d’ origine étrangère, charge chaque Centre Régional d’Intégration de concevoir un Plan local d’intégration (PLI) pour leur territoire respectif.

  • Ce dispositif consiste en :
    • Une approche globale ou un ensemble de processus dynamiques échelonnés dans le temps
    • Une approche territoriale (55 communes des arrondissements de Liège, de Huy-Waremme)

Un plan local d’intégration (PLI) se conçoit avec tous les partenaires locaux (associatifs, publics et privés) afin de travailler sur une série de thématiques telles que l’économie, l’emploi, la santé, le social, la culture, l’éducation, l’environnement, le logement, la communication…


UNE APPROCHE THÉMATIQUE ET TRANSVERSALE

  • Établir un diagnostic des besoins de chaque public étranger (ou issu de l’immigration) dans les différents domaines de la vie : social, santé, éducation, logement, culture, emploi, communication, participation citoyenne, pauvreté, diversité, intergénérationnel, genre, interculturel…
  • Identifier les actions existantes qui répondent en partie à ces besoins.

UNE APPROCHE CONCERTÉE ET COLLECTIVE

  • Définir et développer avec l’ensemble des collaborateurs des stratégies d’actions pour mieux rencontrer les besoins.
  • Améliorer la coordination, la complémentarité et la cohérence des actions d’intégration.

MÉTHODOLOGIE GÉNÉRALE : LE TRAVAIL EN RÉSEAU

Pour :

  • identifier, impulser, gérer, coordonner, valoriser ou évaluer les dynamiques de quartiers, les coordinations, les plates-formes, les groupes de travail, les dispositifs opérationnels, les collaborations, les partenariats, les concertations, les comités d’accompagnement, de suivi ou de pilotage…
  • mettre en lien, faire le rôle de relais, d’interface, informer, communiquer, participer…
  • établir des liens avec les Plans de Cohésion Sociale (PCS) des villes et communes du territoire;
  • organiser des activités d’intégration de première ligne indispensables et non existantes par ailleurs;
  • valoriser les expertises de l’ensemble des services et des opérateurs;
  • établir des constats, des recommandations et des perspectives d’actions;
  • interpeller les autorités publiques;